Le monde de Troy
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le monde de Troy

Un jeu de rôle sur forum sur le thème de Lanfeust et de Troll de Troy.
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-44%
Le deal à ne pas rater :
Compresseur digital programmable Michelin 12V – 6,9 Bars
44.99 € 79.90 €
Voir le deal

 

 Humains (3/3)

Aller en bas 
AuteurMessage
Nÿthro Hërine

Nÿthro Hërine

Messages : 96
Date d'inscription : 26/06/2009

Feuille de personnage
Espèce: Humain
Pouvoir: Copie les pouvoirs de ceux à proximité
Particularité: Partisan des frères Hërine

Humains  (3/3) Empty
MessageSujet: Humains (3/3)   Humains  (3/3) Icon_minitimeVen 27 Nov - 11:54

Humains  (3/3) 1265t710

Nom:
Laort

Prénom:
Néoliha

Jeu de mot effectif à votre prénom:
aucun

Age:
19 ans

Sexe:
féminin

Pouvoir:
Les flèches qu’elle tire atteignent toujours leur cible, ainsi que tout ce qu'elle lance.

Lieu d'habitation:
Vivait dans un petit village au cœur de la Souardie avec sa famille. Mais elle sillonne la campagne.

Groupe:
Une rodeuse

Caractère:
Néoliha est très brusque et très impulsive. Elle réagit pour un rien et s’embrase à la moindre occasion. Gare à celui qui l’offusque, il risque d’en pâtir! Mis à part son côté lionne farouche, elle sait être douce, notamment avec les enfants. La vie la forgée de telle façon qu’elle se méfie de tout le monde. Ce n’est qu’une fois qu’elle connait mieux une personne qu’elle commencera à s’ouvrir à elle. Elle est très fière et n’avouera jamais ses échecs, elle préfère s’entêter, même si elle sait pertinemment qu’elle a tort.

Physique:
Des courbes gracieuse, beaucoup de féminité… Voila ce qui la décrit le mieux. Elle laisse flotter au vent sa magnifique chevelure blonde ou l’attache parfois d’un fin fil doré. Elle a les yeux d’un bleu très clair et ne perd pas son temps en y ajoutant du maquillage. Elle porte la plupart du temps son équipement préféré, un ensemble qui la protège tout en dévoilant la majeure partie de son corps de déesse.

Histoire:
Néoliha est née dans un petit village de Souardie. Elle grandit jusqu’à l’âge de 16 ans, entourée de ses parents et de ses deux sœurs, baignée d’amour mais aussi de la rudesse de la vie de paysan. Lorsqu’elle eut 5 ans, elle découvrit que son pouvoir lui permettait de ne jamais rater une cible. Quoi qu’elle lance, l’objet atteignait toujours l’endroit exact qu’elle voulait toucher. Dès lors, ses parents la confièrent à un maître chasseur dans le but de lui apprendre à pister des animaux et, plus tard, subvenir aux besoin en viande de toute la famille. La petite fille n’y voyait, elle qu’un jeu parmis tant d’autre. Elle se passionna vite pour la traque et se faisait de plus en plus discrète. Encadrée par le meilleur chasseur du village, un vieil homme à la barbe grisonnante du nom de Floers Grimber, elle devint en quelques années une prédatrice plus douée encore que les grands fauves des forêts du Darshan. Elle savait repérer la trace d’un animal, le pister puis, une fois celui-ci retrouvé, lui décocher une flèche en plein cœur.

La veille de ses 16 ans, toute sa famille se mobilisa pour lui organiser des festivités dignes de ce nom car elle entrait dans un âge où elle devait se trouver un mari. Tous les jeunes hommes du village et même des villages voisins se retrouvèrent donc conviés à un grand banquet. Mais Néoliha ne l’entendait pas de cette oreille. Elle ne voulait pas se trouver un mari, elle voulait continuer à vivre comme elle l’avait toujours fait, avec ses sœurs cadettes et ses parents, aller chasser et que sa famille soit fière d’elle… Une grande dispute éclata, à la suite de laquelle la jeune femme s’enfuit dans la forêt voisine, plus loin qu’elle n’avait jamais été et y resta trois jours durant. Lorsqu’elle fut calmée et prompt à accepter la décision de sa famille, elle rebroussa chemin pour retourner chez elle.

Lorsqu’elle sortit des bois pour arriver à l’entré de son village, elle ne trouva que cendres et cadavres. Des pillards avaient mit l’endroit à sac et massacré tous les habitants… Elle courut jusque chez elle mais le spectacle était le même où qu’elle posa les yeux. Elle trouva deux corps calcinés à l’entré de chez elle, assurément ses parents, mais il n’y avait aucune trace de ses sœurs. Les pillards, y voyant un bon partit, avaient dut les emmener pour les vendre où, dans le pire es cas, les violer…
La peine fit place à la colère et Néoliha se mit en tête de retrouver ses deux jeunes sœurs et de les délivrer de ces bandits.

Deux ans ont passé, et toujours aucune trace de ces sœurs. Montée sur son fidèle destrier, un cheval robuste et endurant capable de traverser aussi bien les montagnes que les marécages, elle parcourt aujourd’hui le monde de Troy, perdant chaque jour un peu plus l’espoir de les retrouver vivante…


Particularité éventuelle:
elle ne se sépare jamais de son arc ni de ses flèches.

_________________

Humains  (3/3) 202441lizard_skelaton_walk2


Dernière édition par Nÿthro Hërine le Mer 30 Déc - 14:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nÿthro Hërine

Nÿthro Hërine

Messages : 96
Date d'inscription : 26/06/2009

Feuille de personnage
Espèce: Humain
Pouvoir: Copie les pouvoirs de ceux à proximité
Particularité: Partisan des frères Hërine

Humains  (3/3) Empty
MessageSujet: Re: Humains (3/3)   Humains  (3/3) Icon_minitimeVen 27 Nov - 14:34


Humains  (3/3) Ethe_b10


Nom:
Wahiguë

Prénom:
Naturu

Jeu de mot effectif à votre prénom:
aucun

Age:
43 ans

Sexe:
Masculin

Pouvoir:
Avec son instrument de musique, il peut faire faire ce qu’il veut à qui il veut en jouant la bonne musique.

Lieu d'habitation:
S’est installé dans une petit maison très modeste en plein cœur d’Eckmul. Mais depuis peu, a rallié la Cabale et a laissait sa bicoque pour aller s’installer dans la foret de Klostope.

Groupe:
La cabale

Caractère:
Très calme et posé, il réfléchit toujours avant d’agir. Il ne parle que très rarement et, lorsqu’il ouvre la bouche, c’est qu’il a quelque chose d’important à dire. Il est difficile de le mettre en colère car c’est un véritable philosophe qui a une vision de la vie très pure et saine. Il déteste en revanche que l’on fasse le mal en sa présence. Si vous le contrariez, vous risquez de vous retrouver en train de brouter l’herbe en vous prenant pour un pétaure… Mais à part cela, rien de bien méchant… Et les effets de sa magie s’estompe au fil du temps… Enfin normalement.

Physique:
Naturu n’est pas vraiment battit comme un roc mais il a tout de même une bonne musculature. Il porte toujours une longue cape à capuchon noire qui dissimule en quasi-totalité ses longs cheveux blancs tressés et ses yeux aussi noirs que de l’encre. Quatre longues cicatrices lui barrent le dos, ancien souvenir d’une rencontre fâcheuse avec un dragon.

Histoire:
Naturu Wahiguë est né au sein d’une tribu nomade qui parcourt les pleines désertiques du Delpont. Il y apprit le chant et les danses rituelles dès son plus jeune âge, ainsi que le respect de la nature. Il vécu parmi les sien jusqu’à l’âge de 35 ans…
Il était très heureux au delpont et il avait même trouvé l’amour, une jeune femme d’une autre tribu nomade. Son épouse ne lui donna jamais d’enfant, une maladie très rare et dévastatrice l’ayant rendue stérile. Cela ne l’empêcha pas de l’aimer et de la chérir de tout son cœur. Mais cette maladie qui l’avait atteinte la rongea bientôt de l’intérieur et Naturu ne put que la regarder mourir à petit feu, impuissant et désemparé. Lorsqu’elle rendit son dernier soupir, Naturu décida de quitter sa tribu. Il ne pouvait plus supporter de retracer toujours les même routes, celles-là même qu’il avait emprunté avec son aimée désormais disparu. Il lui fallait tirer un trait sur son passer sans quoi il risquait s’en perdre la raison.

Aussi, un matin, il partit seul de son côté, ayant embrassé une dernière fois ceux qui étaient toute sa vie. Il traversa la mer d’herbe et ses mille dangers, s’émerveillant de tout ce qu’il découvrait pour la première fois. Il se mit à tenir un journal pour y répertorier toutes les espèces d’animaux et de plantes qu’il rencontrait. Pour échapper aux bêtes sauvages, il les envoutait grâce à son pouvoir unique, les rendant aussi dociles que des moutons.

Mais un soir, sa belle guitare rendit l’âme, tranchée en deux par les puissantes mâchoires d’un ver à écailles. Privé de musique, il était également privé de pouvoirs. Il décida donc de s’en fabriquer une nouvelle, plus belle encore et aux sons inégalables. Il avait entendu dire qu’une guitare confectionné avec l’écaille d’un dragon amphibien donnait aux notes plus de légèreté et de puissance à la fois. Il se mit donc en quête de l’une de ces créature et, au bout de deux années de recherche, il finit par en trouver un, au large de l’archipel du ponant. La bête était jeune mais ses écailles ventrales auraient déjà put recouvrir toute une table et devaient être aussi épaisses qu’une encyclopédie. Naturu aurait voulu pouvoir lui voler une de ces écailles sans tuer l’animal, mais la tache semblait impossible. Lorsque la bête fut endormie, à l’abri sur un îlot flotant, Naturu lui ligota le museau pour ne pas se faire mordre et pouvoir lui retirer une écaille sans aucun problème. La créature n’apprécia pas le geste et, Naturu ayant oublié de lui ligoter aussi les pattes, il se retrouva à batailler avec d’immenses griffes. Au bout de trois heures de lutte acharnée à esquiver les coups de pattes et de tête, Naturu parvint finalement à détacher une écaille ventral de la bête qui, folle de colère, lui assena un coup de griffe dans le dos. Naturu perdit connaissance et dériva toute une journée, étendue sur l’immense écaille dérobée. Il s’échoua tout près de Jaclare, une ville aux confins de l’Armalie. Là il trouva de l’aide et put guérir tranquillement.

Une fois remit de son aventure, il s’attela à la confection de sa nouvelle guitare sous les yeux émerveillés des enfants qui le regardaient travailler. Il donna à son instrument une forme de dragon, en honneur de celui auquel il avait volé son trophée. Puis il se procura du crin d’Oofrun des montagnes pour faire les cordes, d’une solidité sans équivalant sauf peut être les poils de troll…

…Un beau jour, il rencontra Läno Lakabulo qui lui proposa une place au sein de la Cabale. Ce dernier lui expliqua quelle cause ils défendaient et Naturu accepta sans hésitation. Il occupe aujourd’hui une place très importante dans la Cabale puisqu’il est leur principal espion, capable de tirer des information de n’importe qui sans pour autant se faire prendre car, après tout, il n’est qu’un simple musicien



Particularité éventuelle:
Possède un instrument de musique unique qu’il a confectionné lui-même et dont certains sons, à eux seuls, suffisent à vous rendre fou

_________________

Humains  (3/3) 202441lizard_skelaton_walk2
Revenir en haut Aller en bas
Nÿthro Hërine

Nÿthro Hërine

Messages : 96
Date d'inscription : 26/06/2009

Feuille de personnage
Espèce: Humain
Pouvoir: Copie les pouvoirs de ceux à proximité
Particularité: Partisan des frères Hërine

Humains  (3/3) Empty
MessageSujet: Re: Humains (3/3)   Humains  (3/3) Icon_minitimeMer 30 Déc - 14:47

Humains  (3/3) Avatar10



Nom:
Ikwonö

Prénom:
Napesaïsen

Jeu de mot effectif à votre prénom:
aucun

Age:
24 ans

Sexe:
féminin

Pouvoir:
Fidèle de la déesse Shlika, la déesse des plaisirs

Lieu d'habitation:
Le Darshan dans le palais impérial de la grande cité.

Groupe:
Darshanide

Caractère:
Très calme d’apparence, Nape est en fait une femme impulsive et capricieuse. Elle déteste être contrariée et, plus que tout au monde, c’est une égoïste qui préférera tuer sa propre amie que de la voir la battre à un jeu de bâton. Elle n’aime qu’elle et, éventuellement, son animal de compagnie dont elle change tout les mois car elle s’en lasse très vite. Un jour elle veut un dragon, et le jour suivant elle veut un cheyrek.. Enfin bref, elle ne sait pas ce qu’elle veut.

Physique:
Belle geisha, elle met tous les hommes à ses pieds. Tous rêvent de l’avoir dans leur lit, mais c’est une mante religieuse qui est aussi belle qu’elle est méchante. Elle sait se mettre en valeur avec une légère touche de maquillage et des vêtements faits d’étoffes très rares et très fines. Elle a les yeux aussi noirs que son cœur et porte toujours des coiffures excentriques et compliquées qui mettent sa jolie nuque en valeur. Elle exhibe souvent son corps parfais, ne cachant que le minimum et provoquant le scandale des foules.

Histoire:
Nape vit le jour dans la glorieuse cité impériale du Darshan où les empereurs se succédaient depuis la nuit des temps. Elle-même nièce de l’empereur, elle se vit attribuer dès son plus jeune âge une place de choix dans la société Darshanide. Sa mère, la sœur de l’empereur, mourut en donnant naissance à son deuxième enfant, l’emportant dans la mort avec elle.
Dès lors, elle devint chouchoutée par tous, surtout par son oncle qui lui accordait le moindre de ses caprices. N’ayant lui-même jamais eut d’enfant, il la considérait comme sa fille et décida que, dans l’hypothèse où il n’aurait pas d’héritier à l’heure de laisser sa place, ce serait elle la nouvelle impératrice…
Autant dire que Nape était aux anges. Elle jubilait et n’espérait rien de plus au monde que la mort du vieillard pour pouvoir lui succéder. Mais seulement voila, l’épouse de l’empereur lui donna un fils, l’enfant tant attendu. Oubliée la petite Nape, balayés ses rêves de successions. Elle qui avait caressé le doux espoir de devenir l’impératrice d’une des plus grandes puissance de Troy, elle se voyait à présent reléguée au rand de simple nièce encombrante et dont plus personne ne faisait attention.
Lorsqu’elle fut surprise par sa gouvernante en train d’essayer d’assassiner le futur héritier dans son berceau, elle fut chassé du palai. Tout autre qu’elle eut été décapité sur le champ, mais étant la nièce du souverain, elle eut un traitement de faveur.
Elle se retrouva donc seule au monde, bannie, à tout juste quatorze ans.

Mais elle ne comptait pas en rester là. Son cœur aussi noir que son âme la poussa à commettre le plus odieux acte qui soit pour un Darshan. Un régicide !
Elle échafauda un plan qui pousserait le petit héritier dans les bras de la mort sans pour autant que l’on puisse la soupçonner. Mais jamais elle n’y parvint. Lorsqu’il monta sur le trône à la place de son père à tout juste dix ans, le nouvel empereur la gracia et l’autorisa à revenir dans l’enceinte du palais. Bien mal lui en prit car, depuis lors, Nape ne rêve que de le voir mourir de ses propres mains.


Particularité éventuelle:
Cousine de l’empereur du Darshan.

_________________

Humains  (3/3) 202441lizard_skelaton_walk2
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Humains  (3/3) Empty
MessageSujet: Re: Humains (3/3)   Humains  (3/3) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Humains (3/3)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Humains selon FuryCurry (Guide en cours)
» Comportements humains
» [Scénario] Le Sauvetage
» Pangée
» [Rewiew] BZP : Reviews inattendues des Glatorian

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le monde de Troy :: Accueil :: Votre personnage :: Personnages Prédéfinis-
Sauter vers: